mardi 30 juillet 2013

CODEX PLEIADIEN

37. La loi de l’Apolarité

Réconcilier tout et tout aspect double ; et cela inclut, entre autres concepts, le oui et le non ; le correct et l’incorrect ; la lumière et l’ombre ; le bien et le mal, enfin la polarité n’a jamais quitté la Source.

La loi de l’Apolarité réconcilie tout et n’importe quel double aspect et cela comprend ce que vous appelez oui et non, correct et incorrect, ce que vous appelez lumière et ombre, ce que vous appelez bien et mal, et explique pourquoi ces manifestations se produisent, chaque fois qu’il n’existe ni l’un ni l’autre.

La polarité n’est pas quelque chose qui existe. La polarité n’est jamais sortie de la Source et ainsi nous pouvons comprendre qu’il n’existe que ce qui sort de la Source, ce qui diffère de la réalité, vous savez ce qu’est la réalité …

La dualité et la polarité n’ont jamais existé dans la Source. La Source s’individualise toujours et quand cela arrive, elle se manifeste sous forme de un, de sorte que, par définition, rien ne serait double.
Elle peut se manifester dans un aspect ou un autre, tout ce que vous voyez comme correct et incorrect, comme lumière et ombre, comme bien et mal, sont des aspects créés, manifestés, avec beaucoup de force, beaucoup de densité, dans ce plan. Et ils existent dans la réalité, mais n’ont pas d’existence réelle !

Oui et non, correct et incorrect, lumière et ténèbres, bien et mal, sont toujours des aspects relatifs à qui les observe.

Les faits sont et les situations sont. Les idées sont, les sentiments sont. Et ne peuvent pas être considérés comme vrais ou faux, meilleurs ou pires. Ils peuvent être considérés comme appropriés ou pas avec cet être, à ce moment donné. En ce sens, ils sont relatifs, comprenez-vous ?

Ce concept, nous le savons, est difficile à comprendre, mais vous allez devoir le traiter et le maîtriser dans le cycle suivant.
 

38. La loi des Paradoxes

Toute énergie résulte d’un point de collision qui se dilate ou se contracte. Après avoir choisi entre expansion et contraction, cette énergie ou information se déplace dans quatre directions simultanément, en combinant : la cause et l’effet avec l’inertie, le microcosme et le macrocosme avec la vibration, et de là naissent toutes les possibilités. Cette loi sert pour toutes les dimensions.

La loi des Paradoxes nous dit que toute énergie (que vous savez égale à l’information) résulte d’un point de collision qui se dilate ou se contracte. Après avoir choisi entre expansion et contraction, cette énergie, ou information se déplace dans quatre directions en même temps, en combinant la cause et l’effet avec l’inertie, et le macrocosme et le microcosme avec la vibration, et de là naissent toutes les possibilités.

Lorsque vous pensez à des possibilités, vous devez recourir à la loi des Paradoxes.

Comment naît cette possibilité ?

Une possibilité est formée à partir d’un point de collision d’une information ou d’une énergie, qui décide de se dilater ou de se contracter. De là, simultanément, elle se déplace dans quatre directions, en combinant la cause et l’effet avec l’inertie, le microcosme et le macrocosme avec la vibration.

Nous sommes convaincus que vous n’avez absolument rien compris à cette loi !

Une information ou énergie ne peut entrer en collision qu’avec une autre information ou énergie. Quand elles collisionnent, elles prennent la décision de se dilater ou de se contracter.

Le temps de définir si elles vont se dilater ou se contracter, elles font mouvement dans quatre directions simultanément.

Les quatre directions sont opposées, c’est pour cette raison qu’on appelle cette loi la loi des Paradoxes. Cause et effet sont une direction, l’inertie en est une autre, microcosme et macrocosme sont une direction, la vibration en est une autre.

Ce ne sont pas des états, ce ne sont pas des objectifs, ce sont des directions.

Cause et effet sont une direction. L’autre direction est l’inertie. Le microcosme et le macrocosme sont une direction et l’autre direction est la vibration.

En d’autres termes, l’information peut se manifester comme microcosme ou macrocosme, ou peut continuer à vibrer et n’atteindre aucun point certain; d’un autre côté elle peut entraîner une cause et un effet, ou peut rester dans la direction exacte et complète de l’inertie. Ces adresses sont linéaires et infinies.  A partir du moment où elle choisit et prend le cours de ces directions, elle marche et toutes les possibilités et les informations existent  à tout moment , elles se sont déjà produites et se produisent en même temps.

La différence entre expansion et contraction ne réside que dans le mode d’action de ces informations initiales. Elles resteront latentes ou potentielles ou prendront immédiatement une direction. Si elles restent latentes ou potentielles – ici dans cette dimension on parlerait de graines – elles auront besoin d’autres informations pour savoir avec qui entrer en collision, afin qu’elles puissent prendre leur place sur le sentier du paradoxe.

Donc ,l’ensemble des informations peut être chaque fois plus concentré, jusqu’à ce qu’à un moment donné, il entre en collision, et c’est ce qui se passe normalement.

Et elles s’ajoutent … et commencent à prendre du volume pour devenir totalement incontrôlables, car une fois qu’elles prennent cette direction, il n’y a pas de retour en arrière…

Rappelez-vous que la loi du Paradoxe résulte de toutes ces possibilités. Nous n’avons jamais dit, à aucun moment, et jamais on ne nous a dit, à nous qui sommes aussi sur le chemin de l’évolution, qu’il n’existe qu’une possibilité, ou que nous aurions à en choisir une. Nous pouvons vivre n’importe quelle ligne de ce paradoxe. La loi du Paradoxe sert à toutes les dimensions.

L’Univers est si bienveillant qu’il offre toutes les possibilités. A tout moment, toutes les informations, qui sont égales à l’énergie, entrent en collision et forment toutes les possibilités, parce qu’elles vont dans des directions opposées. Microcosme et macrocosme marchent aussi en cause et effet, ou en leur contraire, l’inertie et la vibration.

C’est la réalité dans laquelle nous vivons, nous tous. Vivre est un concept dimensionnel. Nous nous référons à ceci comme exister. Une fois « vivant », l’être a l’opposé de cela, qui est d’être « mort » ; mais une fois existant, lui n’est pas « inexistant ».

Nous comprenons que vous utiliserez une grande partie de votre esprit rationnel et de vos concepts pour comprendre cette loi, mais sachez que toute information ou énergie que vous produisez, et vous en produisez tout le temps, prend quatre directions simultanément, et se trouve sur son chemin infini et sans retour, en route vers toutes les possibilités.

Cette loi sert à toutes les dimensions.

Traduction:Vinod (Collaboration Pismus)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire