mercredi 18 juillet 2018

Kolinda grabar-Kitarovic...une leçon pour Macron






QUAND BEAUTÉ PHYSIQUE ET MORALE SE CONJUGUENT!!!!
“Elle est née en 1968, 
Elle est la première femme Présidente de son pays,
Elle est présidente de la CROATIE depuis 2015, elle s'appelle Kolinda Grabar-Kitarović
Elle a :
- ordonné la vente de l'avion présidentiel
- vendu les 35 mercedes des ministres
- pris un congé sans solde pour la coupe du Monde
- baissé de 30% son salaire
Elle se déplace sur des vols normaux
Elle protège son pays par le refus de vendre les secteurs publics stratégiques au plus offrant......
Elle est contre le blocage que subit la Russie et veut travailler avec M Poutine.
Elle décide de fermer dès 2015 ses frontières pour éviter la vague des migrants passant par la Serbie
La Croatie a 3% de croissance, elle est dans la communauté Européenne depuis 2013 mais sans l'EURO comme devise !
Et bien, voila une femme de courage et de convictions !"

(Repris sur Facebook)

Je vous laisse comparer



mardi 17 juillet 2018

Où va le Monde?


Chaque fois qu'une nouvelle incohérente viendra à mes oreilles, je l'ajouterai ici.
                         

1)   Les Massais sont priés de laisser leur terrain de chasse ancestral avant la fin de l'année par le gouvernement de Tanzanie.
La raison? L'achat du terrain par la famille royale de Dubaï qui souhaite en faire une reserve de chasse privée pour ses milliardaires!
Aucune limite donc pour les habitants de ce pays...Les arabes déjà très actifs durant les temps forts de l'esclavage, continuent en toute impunité leurs méfaits quelques siècles plus tard envers un Peuple de 40 000 personnes.
Tant pis, n'auront plus qu'aller bouffer du poulet chez Mac Do!

2) Quoi!! La Légion d'Honneur va être remise aux joueurs de l'équipe de France de Foot?

Jean Raspail: LA PATRIE TRAHIE PAR LA RÉPUBLIQUE



Le Figaro n° 18619 du jeudi 17 juin 2004

DEBATS ET OPINIONS

IDÉES « Qu'est-ce qu'être français aujourd'hui ? » Une série du « Figaro »


Jean Raspail :
LA PATRIE TRAHIE PAR LA RÉPUBLIQUE

  J'AI tourné autour de ce thème comme un maître-chien mis en présence d'un colis piégé. Difficile de l'aborder de front sans qu'il vous explose à la figure. Il y a péril de mort civile. C'est pourtant l'interrogation capitale. J'ai hésité. D'autant plus qu'en 1973, en publiant Le Camp des saints, j'ai déjà à peu près tout dit là-dessus. Je n'ai pas grand-chose à ajouter, sinon que je crois que les carottes sont cuites.

Car je suis persuadé que notre destin de Français est scellé, parce qu'« ils sont chez eux chez moi » (Mitterrand), au sein d'une « Europe dont les racines sont autant musulmanes que chrétiennes » (Chirac), parce que la situation est irréversible jusqu'au basculement définitif des années 2050 qui verra les « Français de souche » se compter seulement la moitié la plus âgée de la population du pays, le reste étant composé d'Africains, Maghrébins ou Noirs et d'Asiatiques de toutes provenances issus du réservoir inépuisable du tiers monde, avec forte dominante de l'islam, djihadistes et fondamentalistes compris, cette danse-là ne faisant que commencer.

La France n'est pas seule concernée. Toute l'Europe marche à la mort. Les avertissements ne manquent pas rapport de l'ONU (qui s'en réjouit), travaux incontournables de Jean-Claude Chesnais et Jacques Dupâquier, notamment , mais ils sont systématiquement occultés et l'Ined pousse à la désinformation. Le silence quasi sépulcral des médias, des gouvernements et des institutions communautaires sur le krach démographique de l'Europe des Quinze est l'un des phénomènes les plus sidérants de notre époque. Quand il y a une naissance dans ma famille ou chez mes amis, je ne puis regarder ce bébé de chez nous sans songer à ce qui se prépare pour lui dans l'incurie des « gouvernances » et qu'il lui faudra affronter dans son âge d'homme...

Sans compter que les « Français de souche », matraqués par le tam-tam lancinant des droits de l'homme, de « l'accueil à l'autre », du « partage » cher à nos évêques, etc., encadrés par tout un arsenal répressif de lois dites « antiracistes », conditionnés dès la petite enfance au « métissage » culturel et comportemental, aux impératifs de la « France plurielle » et à toutes les dérives de l'antique charité chrétienne, n'auront plus d'autre ressource que de baisser les frais et de se fondre sans moufter dans le nouveau moule « citoyen » du Français de 2050. Ne désespérons tout de même pas. Assurément, il subsistera ce qu'on appelle en ethnologie des isolats, de puissantes minorités, peut-être une quinzaine de millions de Français et pas nécessairement tous de race blanche qui parleront encore notre langue dans son intégrité à peu près sauvée et s'obstineront à rester imprégnés de notre culture et de notre histoire telles qu'elles nous ont été transmises de génération en génération. Cela ne leur sera pas facile.

Face aux différentes « communautés » qu'on voit se former dès aujourd'hui sur les ruines de l'intégration (ou plutôt sur son inversion progressive : c'est nous qu'on intègre à « l'autre », à présent, et plus le contraire) et qui en 2050 seront définitivement et sans doute institutionnellement installées, il s'agira en quelque sorte je cherche un terme approprié d'une communauté de la pérennité française. Celle-ci s'appuiera sur ses familles, sa natalité, son endogamie de survie, ses écoles, ses réseaux parallèles de solidarité, peut-être même ses zones géographiques, ses portions de territoire, ses quartiers, voire ses places de sûreté et, pourquoi pas, sa foi chrétienne, et catholique avec un peu de chance si ce ciment-là tient encore.

Cela ne plaira pas. Le clash surviendra un moment ou l'autre. Quelque chose comme l'élimination des koulaks par des moyens légaux appropriés. Et ensuite ?

Ensuite la France ne sera plus peuplée, toutes origines confondues, que par des bernard-l'ermite qui vivront dans des coquilles abandonnées par les représentants d'une espèce à jamais disparue qui s'appelait l'espèce française et n'annonçait en rien, par on ne sait quelle métamorphose génétique, celle qui dans la seconde moitié de ce siècle se sera affublée de ce nom. Ce processus est déjà amorcé.

Il existe une seconde hypothèse que je ne saurais formuler autrement qu'en privé et qui nécessiterait auparavant que je consultasse mon avocat, c'est que les derniers isolats résistent jusqu'à s'engager dans une sorte de reconquista sans doute différente de l'espagnole mais s'inspirant des mêmes motifs. Il y aurait un roman périlleux à écrire là-dessus. Ce n'est pas moi qui m'en chargerai, j'ai déjà donné. Son auteur n'est probablement pas encore né, mais ce livre verra le jour à point nommé, j'en suis sûr...

Ce que je ne parviens pas à comprendre et qui me plonge dans un abîme de perplexité navrée, c'est pourquoi et comment tant de Français avertis et tant d'hommes politiques français concourent sciemment, méthodiquement, je n'ose dire cyniquement, à l'immolation d'une certaine France (évitons le qualificatif d'éternelle qui révulse les belles consciences) sur l'autel de l'humanisme utopique exacerbé. Je me pose la même question à propos de toutes ces associations omniprésentes de droits à ceci, de droits à cela, et toutes ces ligues, ces sociétés de pensée, ces officines subventionnées, ces réseaux de manipulateurs infiltrés dans tous les rouages de l'Etat (éducation, magistrature, partis politiques, syndicats, etc.), ces pétitionnaires innombrables, ces médias correctement consensuels et tous ces « intelligents » qui jour après jour et impunément inoculent leur substance anesthésiante dans l'organisme encore sain de la nation française.

Même si je peux, à la limite, les créditer d'une part de sincérité, il m'arrive d'avoir de la peine à admettre que ce sont mes compatriotes. Je sens poindre le mot renégat, mais il y a une autre explication : ils confondent la France avec la République. Les « valeurs républicaines » se déclinent à l'infini, on le sait jusqu'à la satiété, mais sans jamais de référence à la France. Or la France est d'abord une patrie charnelle. En revanche, la République, qui n'est qu'une forme de gouvernement, est synonyme pour eux d'idéologie, idéologie avec un grand « I », l'idéologie majeure. Il me semble, en quelque sorte, qu'ils trahissent la première pour la seconde.

Parmi le flot de références que j'accumule en épais dossiers à l'appui de ce bilan, en voici une qui sous des dehors bon enfant éclaire bien l'étendue des dégâts. Elle est extraite d'un discours de Laurent Fabius au congrès socialiste de Dijon, le 17 mai 2003 : « Quand la Marianne de nos mairies prendra le beau visage d'une jeune Française issue de l'immigration, ce jour-là la France aura franchi un pas en faisant vivre pleinement les valeurs de la République... »

Puisque nous en sommes aux citations, en voici deux, pour conclure : « Aucun nombre de bombes atomiques ne pourra endiguer le raz de marée constitué par les millions d'êtres humains qui partiront un jour de la partie méridionale et pauvre du monde, pour faire irruption dans les espaces relativement ouverts du riche hémisphère septentrional, en quête de survie. » (Président Boumediene, mars 1974.)

Et celle-là, tirée du XXe chant de l'Apocalypse : « Le temps des mille ans s'achève. Voilà que sortent les nations qui sont aux quatre coins de la terre et qui égalent en nombre le sable de la mer. Elles partiront en expédition sur la surface de la terre, elles investiront le camp des saints et la ville bien-aimée. »

Le Nouvel Ordre Mondial... Vu depuis 1985



https://www.youtube.com/watch?v=us0DitkApsA

lundi 16 juillet 2018

Champions du monde!




Tant pis si j'ai l'impression de suivre un "mouvement", ou plutôt une mouvance anti-macronienne, mais l'occasion est trop belle.
Pas la peine d'être pressé, tranquillement attendre et les plus belles photos qui témoignent d'un moment,  s'étalent sur le net.
Alors, fierté, impassibilité ou désuétude?
Je ne sais pas si c'est l'age (pourtant je rêve et aime encore rêver), mais la Société française ne m’émeut.
Trop de choses me dégoûte en réalité!
Une Elite qui se fiche de nous, certes, mais l'ignorance du Peuple encore plus.
Je peux bien avoir de la compassion, mais les limites temporelles sont déjà atteintes depuis longtemps. 
Le Peuple est frustré, mais continue d'avoir des rêves d'enfants. L'idée du succès est la même pour une grande majorité et seul le portefeuille sépare les membres de cette grande secte appelée Société.
Les uns sont de véritables comédiens (Attali, Fabius, Buzyn, etc.) d'autres sont des enfants avec en tête notre président.
Quelle tristesse!
Le réveil est toujours rude, soit dit en passant, alors finalement, doit-il passer par le ridicule, autant que ce soit lui plutôt que moi.
Comprenez-vous désormais le choix de ma photo d'illustration?
"Notre" président fait (et croit à son nouveau) joujou. 
Ne devrions-nous pas savoir qu'un leader motive et réveille son peuple lorsque celui-ci est endormi? Rien à faire puisque c'est l'état idéal pour prolonger l'illusion.
Ses maîtres nous ont donné en jouet et personne ne bouge, prisonniers que nous sommes avec nos maigres compensations...la conscience générale est bien trop basse pour espérer partager lorsque l'un après l'autre nous perdrons le peu qu'il nous reste. Me retirer du Monde me semble le plus juste, respectant ainsi mon niveau de conscience et ma pureté d'esprit.
Comme je l'ai écrit déjà maintes fois, la différence entre les êtres se situent au niveau du sens commun, d'abord, puis de l'intégrité de chacun, sa liberté (détachement total, surtout de ses parents) et enfin de cette capacité à vivre sa légende personnelle, en une formule: ne suivre personne.
Lorsque les Peuples sauront se rassembler, accepter ses différents niveaux de conscience sans aucune frustration, apprendre de ceux qui savent, se séparer sans difficulté, sans haine ni violence mais par simple compréhension d'un Plan divin, peut-être le Monde aura-t-il une chance de voir émerger une vraie race humaine.
Aujourd'hui nous sommes là, à attendre ou à contempler un gamin capricieux élu comme on choisit le roi du bac à sable par d'autres gamins et à se demander où cela va-nous mener.

Poutine le regarde aussi, songeant à la  facilité avec laquelle il détournera ce pitre de ses responsabilités d'adulte le moment venu.


            
                                       

 Les lendemains n'ont pas été ceux escomptés par nos Élites, ou peut-être n'ont-ils aucune attente; après tout, la casse sera compensée par le Peuple, les petites gens, ceux qui gueulent le week-end et bossent la semaine, ceux qui bientôt se feront taper sur la gueule pour dénoncer les dérives sur leur lieu de travail ou se plaindre de l'augmentation des taxes. Comment lui faire comprendre que RIEN ne va s'améliorer?
Comment lui faire comprendre que TOUT va s'empirer?
Comment lui faire comprendre que le soucis premier de tous les gouvernements qui se sont succédé depuis (au moins) Sarkozy est de savoir de quelles manières le ponctionner?

Le football et la coupe du monde ne sont que  la vaseline utilisée pour faciliter l’enculage!


lundi 9 juillet 2018

Diabolisation de la Russie, ça continue!



Combien sommes-nous à savoir que si crooked Hillary avait gagné les élections américaines nous serions déjà en guerre contre l'Iran ou la Russie?
C'est vrai qu'au vue des dernières décisions politiques et économiques de Trump on est en droit de se demander où il veut en venir. Maintenant, même si ses actions sont du domaine de l'incompréhensible, il n'en demeure pas moins que la légitimité des autres gouvernements ( pro-gouvernance mondiale) est toujours sujette à questionnements...
En tant qu'objecteur des courants médiatiques de masse, je suis également en droit de me demander quelle est la part des infos cachée et son importance  dans le poids totale d'une info constituée de tous les éléments?
Ne soyons pas dupe, le Peuple ne sait rien!...Uniquement ce que la machine propagandiste a reçu pour ordre de "divulguer"; certaines fois, ce sont les "détails" qui manquent, d'autres des mensonges qui abondent.
Tout comme les gouvernements luttent contre les trafiquants de drogues pour se débarrasser de la concurrence, ils ont voté à présent pour une loi leur donnant l'exclusivité des Fake News sans conséquences juridiques!
Trop fort le gouvernement Macron!

Tous ces imbéciles totalement vendus font leur preuve petit à petit:

Nicolas Hulot...Glyphosate et Monsanto
Agnès Buzyn...conflit d'intérêt et 11 vaccins imposés sur les nourissons
Gérard Collomb...financement de campagne de Macron avec l'argent des contribuables et diabolisation de la Police
Muriel Pénicaud...démembrement du code du Travail
Marlène Schiappa... destruction de la Famille
Nicole Belloubet...réforme pénitentiaire et fragmentation du système judiciaire
Françoise Nyssen...Loi fake news ou comment museler la dissidence!
Etc.

Je me suis éloigné du sujet d'aujourd'hui, même s'il devient dorénavant difficile de séparer les sujets dés lors qu'il s'agit de la supercherie politique.

Je ne sais pas si Netflix France diffuse une série norvégienne intitulée "Occupied" disponible sur Netflix USA,  mais il est intéressant de faire un parallèle entre cette occupation (du gouvernement russe) dans les affaires internes de la Norvège, avec l'immiscion de l'Europe sur les affaires nationales de chaque pays la constituant.

On arrive rapidement à l'idée que "les méchants" sont russes.
Prenons l'exemple où l'envahisseur serait le gouvernement de Bruxelles et vous auriez quoi?
Une interdiction de sortie!
En un mot, il est absolument justifiable de défendre ses intérêts dès lors qu'ils vont contre la Russie et tout à fait déconseillé (interdit même) lorsqu'ils sont dirigés contre  l'Europe.
Merci de m'expliquer la différence.

Alors oui, encore une fois, tout peut être dit, mais il faut évidemment être un maître de l’impressionnisme.

Un black qui porte un  tee-Shirt "Fils d'immigré, noir et pédé" ça va...
Un Blanc avec des revendications similaires, ça ne passe pas!

L'action d'un blanc avec des rastas est qualifiée d'appropriation culturelle mais lorsque Tiger Wood (champion de Golf bnoir) est considéré comme un demi Dieu dans l'exercice du golf (sport blanc par excellence!) tout va bien.

On peut évidemment aller très loin comme cela, puisque c'est sans fin; et je parle du lien qui existe entre TOUS les sujets, infiniment et indéfiniment censurés.

Si la Gauchiasse continue à nous représenter, c'est la fin des haricots (et pas seulement ceux de l'agriculture!); le grand remplacement est à notre porte et franchement lorsque je vois la moutonnerie générale, je me dis que la France ne mérite pas mieux et qu'après tout, les mouvements de civilisations ont toujours fait partie de l'Histoire et si un Peuple n'est pas en mesure de se battre pour la pérennité de sa Culture et de sa Souveraineté, il est sérieusement temps de passer la main!


https://www.youtube.com/watch?v=QOhHq4XSzqo