mardi 3 avril 2018

Beltrame et fausse bannière



Ce qu'il y a de finalement ennuyeux chaque fois qu'une action terroriste a lieu, c'est cette certitude qu'elle a été créée de toute pièce.
L'indice principal est son timing; toujours à point.
La France est en ébullition: mouvements sociaux, estudiantins, réformes et grèves à tout va...l'ennemi durant ces mouvances est représenté par le "flic", au passage...lorsque ce ne sont pas les vendus à Soros (les anti-fa).
Et tout à coup "boum", Lumière venant des Cieux, les nuages s'écartent, la musique céleste se fait entendre, un ange passe...ou plutôt, se sacrifie!
L’œil du publique se détourne ou plutôt change d'expression; de la haine il passe à la compassion, au chagrin...ça y est le Peuple s'est encore fait rouler dans la farine...avec la complicité des Médias, comme toujours.
Le gouvernement aura eu chaud ou du moins un peu de répit; le Peuple, lui, aura été coupé dans son élan, un peu plus divisé...quand même, ce pauvre gendarme...
Mais non, bougre de bougre!! le soldat n'est pas mort...comme au Bataclan, ce fut une mise en scène. Monsieur Beltrame est de deux choses l'une, soit à l'autre bout du Monde sous une fausse identité, soit il a été sacrifié selon les rites Francs-Mac après être passé sous le rouleaux compresseur d'une manipulation style manchurian candidate; ce n'est pas nouveau et ce ne sera pas le dernier, tant qu'une technique marche pour endormir ou détourner le Peuple, "ils" auraient tort de s'en séparer!
Le flic est traité comme héro alors que les victimes collatérales elles, sont à tout jamais ignorées...cela ne choque personne?
Pourtant si il y a eu des victimes, celles-ci sont les uniques réelles victimes; le Héro, récemment uni par les liens "sacrés" de la Franc-maçonnerie, lui dore sous le soleil tropical.
Les techniques utilisées par notre Elite sont tellement supérieures à ce que nous connaissons ou avons idées, y a-t-il quelqu'un pour douter de leur avancée sur la connaissance psychologique humaine?
Les films nous maintiennent enfermés dans un schéma émotionnel bien défini; nous sommes sans cesse déclenchés par de mini émotions qui fonctionnent quelque soit la situation, fut elle réelle ou fictive...c'est incroyable, n'est-ce pas?
Nous sommes tellement entraînés, habitués à soumettre nos émotions à tout va, à toutes les sources que nous avons oubliés de nous protéger.
La compassion est une chose, le déversement émotionnel excessif et sans fondement en est une autre...Dieu, que nous nous sommes perdus!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire