lundi 6 novembre 2017

Immigrationnisme, Mondialisme et Changement de Paradigmes


Ai-je réellement besoin de me rappeler chaque matin qui je suis?
Finalement ce monde que l'on qualifie d'"alternatif" ne reste qu'un monde matriciel. Même lorsque l'on arrive à déjouer les Plans diaboliques de la Matrice, les premiers pas sont toujours effectués dans l'illusion.
Le métro-Boulot-Dodo qui provoque une avalanche de questions est généralement suivie d'une avalanche de réponses, plus ou moins espacées. Nous sommes d'accord sur le fait que le chercheur de (la) Vérité est celui qui dédie sa vie à  l'investigation, initiée par ce que l'on appelle le Réveil. Cette recherche incessante sur nos Origines avec un grand O, cela s'entend, est automatique. Si l'on reste sur nos origines raciales, religieuses, culturelles etc. on demeure dans la matrice; intellectualisée, tout au plus.
Je ne cesse d'éveiller les gens et les consciences à cette connaissance du Soi, mais bon nombre s'arrête à cette superficie, déjà vertigineuse.
Il me semble important d'insister sur l'intérêt de ce qui suit. Entreprendre ce voyage et s'arrêter en chemin est dangereux et peut s'avérer pénible. C'est là que l'on trouve ceux qui ont "le cul entre deux chaises", entre 2 mondes en fait. Ils sont conscients de la présence d'une réalité mais tardent à savoir ce dont il s'agit ou ont peurs d'avancer, tout simplement.
Même lorsqu'on "avance", cependant, le chemin reste laborieux, d'où la nécessite d'une discipline de fer.
Mais ce n'est pas tout.
Les caractéristiques de ces premiers niveaux d’Éveil sont sans ambiguïté: le Détachement, la Discipline et la Foi (opposé du Doute).
Sans la présence de ces 3 facteurs bien assis au fond du Soi, l'évolution au delà restera vaine et le chercheur prend le risque de se complaire dans cet égo qu'il s'est crée, reconnu par le commun des mortels à la vue limitée et ébloui par un peu de poudre de Perlimpimpin et qui nourrit une soif de reconnaissance qui éloigne le disciple de sa quête initiale.
C'est une évidence de dire qu'il est très facile d'aveugler le novice et  plus difficile, celui qui a déjà franchi cette étape.Mais là où réside une des premières difficultés, c'est dans le berceau de l'Ego.
C'est le Yogi qui succombe à ses dons nouvellement acquis et décide d'en profiter pour ses propres intérêts, c'est le prof de yoga qui se croit l'image projetée par ses élèves totalement ignorants du parcours initiatique, c'est celui qui s'identifie avec son succès sans jamais remercier la Source...

Je ne suis pas allé assez loin pour parler des pièges de chaque palier, mais au vu de ceux déjà observés, fort est à parier que chaque niveau a un petit "test" qui nous informe sur notre position réelle.
La Connaissance de l'Ego ne peut être QUE théorique, sinon, elle ne fait que nourrir cet égo, tel le serpent qui se mord la queue.
Avancer à une autre personne qu'elle a "trop d'égo" est déjà trop d'égo en soi; l'aider à percevoir l'égo lors de ces actions, ses jugements ou ses pensées est d'une aide plus précieuse.
Mais qu'est-ce que l'égo?
En vérité, c'est une question à laquelle chacun devrait s'apporter une réponse satisfaisante. Ma réponse ne va peut-être pas "toucher" l'autre comme elle me touche, peut-être que les mots ou la formule utilisés pour définir celui-ci ne sont pas ceux qui raisonneront en l'autre...Mais au risque d'être utile à quelqu'un, je préfère informer plutôt que retenir.
L'égo c'est ce qui nous identifie frauduleusement à notre identité au sein de la Matrice.
Dès lors, les succès ou les échecs auxquels je (mon égo) suis "confronté" font partie intégrante de l’évolution spirituelle de mon âme. Je sors du monde duel et accepte la compréhension du succès comme de l'échec comme une compréhension de même acabit... Il n'y a plus "ce qui m'est bénéfique" (en réalité à la projection faite par mon égo) et ce qui ne l'est pas. Tout devient bénéfique  lorsque l'on comprend qu'un "NON" est un "OUI" dans une autre réalité (celle dont on devrait tenir compte).
Rien n'est le fruit du hasard, tout est signe et aussi bénin qu'il parait, tout détail a son importance...Cela ne veut pourtant pas dire que tout est sérieux...enfin, tout est sérieux sans l'être...
Peut-être est-ce un peu confus pour continuer sur cette lancée.
Revenons aux stades de l'assimilation des caractéristiques liées à l'Ego, comme reconnaissance personnelle de sa propre évolution. Rien ne sert de brûler les étapes, être honnête avec sa propre conscience et n'avoir d'autre but que son rapprochement de la Source.
Les étapes peuvent être très longues.
Combien de temps avant d'entrevoir une autre réalité?
Combien de temps encore pour vivre cette autre réalité ou pour lui donner la place qu'elle mérite?
Combien de temps pour reconnaitre les faux-amis de cette nouvelle réalité?
Combien de temps pour être libéré de tout jugement, de toute identification à notre être égotique?
Combien de temps avant d'être libéré de toute peur?

Ce que nous vivons mondialement est aberrant...les forces obscures nous "forcent" à prendre des mesures, à penser de telle ou telle manière, à nous replier sur nous-mêmes et si nous ne sommes pas vigilants, elles y parviennent.
Se rappeler chaque instant l'Être spirituel que nous sommes relève de la croix et la bannière...
Il m'arrive de confondre ma reconnaissance identitaire spirituelle et ma reconnaissance identitaire égotique.
Je dois encore le souligner: il ne faut JAMAIS sous-estimer l'Obscurité! car lorsqu'elle se "marie" avec l'égo de chacun, elle fait des carnages!
Pour ceux qui ont compris les Plans à venir de l’Élite, qui à force de mondialisme, d’immigrationnisme, de renversements de valeurs, de démagogie malsaine, etc. ne vise que le Chaos mondial, il est difficile de rester immobile, soit, mais il est difficile de rester détaché; lorsque tout être spirituel  se doit de l'être.
Lorsque l'on comprend que le côté alternatif fait partie de la Matrice (aussi attirant qu'il puisse être) on peut facilement accepter l'identité raciale, nationale, communautaire etc. comme d'autres éléments de cette même Matrice; vouloir donc défendre, une communauté, une race, un bien-être même, c'est oublier qui nous sommes.
L'univers est en changement perpétuel, les civilisations aussi; mon égo peut être attristé que la France perde son identité (dû moins celle que j'ai connue), qu'une civilisation musulmane avec des valeurs que je rejette puisse s'y instaurer, etc... Mais l'être spirituel que je suis doit surfer cette vague du changement sans émettre de jugements.
Je dois continuer à créer, partager et aimer quelque soit l'environnement et ne pas contribuer à propager la peur ou le doute, mais bien la confiance et la Foi en un renouveau, aussi étranger qu'il puisse paraître.
Alors même si certaines étapes ont été franchies, il est clair que ce voyage ascensionnel entrepris il y a trente ans continue à poser naturellement ses tests, ses challenges et ses marques au gré de cette perpétuelle évolution.
J'ai comme l'impression d'avoir été épargné, comme à l’abri de toute tempête durant ces quelques années passées puis rappelé à l'ordre, au travail, diraient certains.
Mais tout ceci n'est qu'un changement de paradigmes et il ne suffit que d'en être informé pour rectifier la trajectoire mentale...Ouf!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire